Amy Clements

« Les triplés sont automatiquement considérés comme une grossesse à haut risque. Ils ont été incroyables. »

 

En 2020, alors que le Nouveau-Brunswick commençait à comprendre que le monde était confronté à une pandémie mondiale, Amy Clements et son mari Shawn se rendaient à L’Hôpital de Moncton pour recevoir une nouvelle qui allait changer leur vie.

 

« À huit semaines, je suis allée passer une échographie avec mon mari qui, à ce moment-là, était autorisé à m’accompagner. La technicienne faisait l’échographie et je pouvais voir l’expression sur son visage. Elle est devenue très silencieuse, alors je lui ai dit : “Il y en a deux, n’est-ce pas?”. Nous étions persuadés que nous allions avoir des jumeaux parce qu’il y en a dans nos deux familles, mais l’infirmière nous a dit : “non, en fait, il y en a trois!” Nous étions en état de choc quand nous avons appris la nouvelle. »

 

« Les triplés sont automatiquement considérés comme une grossesse à haut risque, nous avons donc eux de nombreux rendez-vous. J’ai développé un diabète gestationnel en raison de mes trois placentas, ce qui a entraîné la présence d’hormones supplémentaires. J’ai travaillé jusqu’à ce qu’on m’impose un repos au lit à 20 semaines, puis j’ai été admise à L’Hôpital de Moncton à 24 semaines. Ben, Avery et Levi sont nés à 27 semaines. »

 

« Vers la fin, mon mari n’était plus autorisé à entrer. J’étais complètement seule, sans visiteurs. Je ne pouvais avoir aucun de mes effets personnels, sauf s’il s’agissait d’un objet que l’on pouvait essuyer sur une surface dure, donc pas même mes propres vêtements. C’était une période extrêmement difficile. »

 

Le mari d’Amy a pu assister à l’accouchement, mais lorsqu’elle est entrée en phase de travail peu après minuit, les bébés avaient un autre plan en tête.

 

« Tout s’est passé très vite, ça a duré à peine 45 minutes. Sans savoir pourquoi, je me sentais très calme. Une fois l’opération terminée, j’attendais simplement d’aller les voir. Je suis restée dans la salle de réveil jusqu’à 6 h 30 et j’ai immédiatement voulu aller à l’Unité de soins néonatals intensifs (USNI). Je me suis forcée à sortir du lit, et mon mari et moi sommes descendus à 7 heures du matin. C’était très émouvant. Je crois que j’ai seulement réalisé qu’ils étaient mes enfants quelques jours plus tard, lorsque j’ai pu les tenir dans mes bras. »

 

« Je suis moi-même infirmière auxiliaire et je travaille en orthopédie. Je n’avais jamais subi d’intervention chirurgicale avant ma césarienne. Même si je savais ce que cela impliquait, c’était quand même très effrayant. Le personnel infirmier de l’USNI est absolument exceptionnel et j’espère qu’un jour je serais à leur hauteur. Ils étaient tout simplement incroyables. Je comprends maintenant mieux le point de vue du patient et je vais probablement changer la façon dont j’exerce mon rôle d’infirmière quand je retournerai au travail. »

 

Comme pour tous les bébés prématurés, les suivis sont nombreux, et le personnel de L’Hôpital de Moncton rencontre régulièrement les triplés. Amy et son mari sont très reconnaissants de tout le soutien qu’ils reçoivent. Le couple est très occupé avec les trois nouveaux venus dans leur famille.

 

« Il est difficile de croire qu’un si petit être puisse avoir un tel effet sur vous. Ils sont si petits! On ne se rend pas compte de leur force tant qu’on ne se trouve pas à leurs côtés et qu’on ne voit pas ce qu’ils doivent endurer. Ils sont très forts. » – Amy Clements, Mère de triplés (Ancienne patiente de l’USNI)

Dès maintenant, vous pouvez vous assurer que tous les membres de notre communauté reçoivent les meilleurs soins possibles en faisant un don à la Fondation des Amis de l'Hôpital de Moncton. 

Pour faire un don à la campagne actuelle en l'honneur d'une personne que vous connaissez ou à qui vous voulez témoigner une reconnaissance spéciale - un être cher, un travailleur de première ligne, l'équipe de soins de santé, un bénévole - cliquez sur le bouton " Faire un don " ci-dessous. Sur la page "Montant du don", sélectionnez "Je soutiens : Campagne en cours".