Ethan et Ashley

 

« Ce qui était censé être la meilleure année de ma vie s’est révélé particulièrement difficile. Venant à peine de perdre ma mère, j’étais assise, mon fils dans les bras, et je me suis demandé : « Vais-je le perdre aussi? »

 

Ethan était atteint d’hydronéphrose quand il est né en 2016 (c’est lorsque les reins ne se vident pas entièrement dans la vessie). En raison de cette maladie, Ethan doit passer des écographies de façon périodique parce qu’il est susceptible aux infections. Les résultats ont révélé que son état ne s’est pas amélioré, mais qu’il n’a pas non plus empiré. Nous pensions que les choses allaient bien… jusqu’à ce qu’Ethan ait commencé à avoir des convulsions.

 

La première fois qu’une convulsion s’est produite, mon mari avait Ethan dans les bras. Notre fils est devenu tout raide, ses mâchoires claquaient et une grande quantité de salive s’écoulait de sa bouche. Je pensais qu’Ethan faisait une réaction allergique, car il n’y a pas de cas d’épilepsie dans notre famille. Nous avons composé le 9‑1-1 et emmené Ethan à l’urgence, où on a confirmé qu’il s’agissait d’une convulsion. La situation étant redevenue normale, nous sommes retournés à la maison en toute confiance.

 

Le matin suivant, alors qu’Ethan était assis par terre, il est devenu droit et raide. Il a mordu sa langue et le sang a commencé à jaillir de sa bouche. Je l’ai ramassé et tenu contre moi pendant que mon mari nous emmenait à l’hôpital. Ethan continuait à avoir des convulsions les unes à la suite des autres. Il ne me répondait pas et ne me regardait pas. Je pensais que mon bébé allait mourir.   

 

Le médecin dans la salle de traumatologie a expliqué qu’Ethan souffrait de convulsions en série, ce qui veut dire qu’il n’en a pas uniquement une, mais plusieurs. Cette journée-là, notre pédiatre est tout de suite venu nous voir. Des prises de sang et une imagerie par résonance magnétique ont été demandées, ce qui était affolant parce que ma mère venait de mourir d’un cancer du cerveau; nous étions inquiets que ce soit également le cas pour Ethan. Les résultats de l’imagerie par résonance magnétique étant normaux, nous avons pu pousser un soupir de soulagement. Nous ne savons toujours pas pourquoi il a fait des convulsions.    

 

Je ne pourrais m’imaginer ne pas avoir accès au personnel et à l’équipement dont Ethan a besoin ici, dans notre propre ville, à l’Hôpital de Moncton. Je ne pense pas que j’aurais été prête à retourner à la maison avec Ethan si ce n’était d’eux – ils nous ont appuyés. » – Ashley

 ​

Dès maintenant, vous pouvez vous assurer que tous les membres de notre communauté reçoivent les meilleurs soins possibles en faisant un don à la Fondation des Amis de l'Hôpital de Moncton. 

Pour faire un don à la campagne actuelle en l'honneur d'une personne que vous connaissez ou à qui vous voulez témoigner une reconnaissance spéciale - un être cher, un travailleur de première ligne, l'équipe de soins de santé, un bénévole - cliquez sur le bouton " Faire un don " ci-dessous. Sur la page "Montant du don", sélectionnez "Je soutiens : Campagne en cours".