Gini

« Le fait d’avoir à dire aux gens que j’avais le cancer et de voir leur visage consterné fut l’un des moments les plus difficiles de ma vie. C’est bizarre, quand vous avez le cancer, vous finissez par être la personne qui console les autres parce qu’ils sont très affligés par votre nouvelle.

 

J’ai trouvé une masse au mois de septembre 2015, et seulement quelques semaines plus tard, j’ai appris mon diagnostic. Je suis la première de ma famille à en être atteinte et je suis jeune; par ailleurs, je ne corresponds pas au type de personne typique qui développe un cancer du sein. Je ne pensais pas que j’allais avoir à composer avec cette situation à mon âge. Soudainement, j’avais une autre vie remplie de rendez-vous et de traitements – une vie où j’étais confinée à la maison parce que j’étais malade. J’avais besoin d’un plan.    

 

Quand Dr Goobie m’a appris qu’il s’agissait du cancer, je me suis tout de suite dit : “D’accord. Que dois-je faire maintenant?” J’ai alors fait de la gestion de projets. Après le rendez-vous, je suis assise dans la voiture, je me suis rendue au travail et j’ai pris la direction du service des ressources humaines. J’ai par la suite vécu les étapes typiques : opération, chimiothérapie et radiothérapie. Tout s’est déroulé très rapidement; il y a un processus pour tout ce qui se déroule et en raison de mon expérience en gestion de projets, je comprenais bien qu’il fallait que le tout ait lieu de cette façon.

 

Ce fut extrêmement difficile pour moi de ne pas avoir la maîtrise de mon corps et de ma vie pendant cette année. Par contre, Dr Harb et Dr Goobie ainsi que les infirmiers et infirmières de l’Hôpital de Moncton m’ont communiqué clairement chaque détail, et je me suis sentie à l’aise et en toute sécurité avec eux. Ils connaissent leur métier et ils ont été d’une grande gentillesse à mon égard; ils me comprennent ainsi que les raisons pour lesquelles je veux avoir la situation sous contrôle. Je suis très chanceuse de pouvoir compter sur une équipe de ce calibre.

 

Les gens ont tendance à paniquer quand ils apprennent que vous avez le cancer. Oui, c’est épeurant et difficile, et il s’agit aussi d’un long processus. C’est bouleversant de perdre ses cheveux, mais il est possible d’en parler et de faire des blagues à ce sujet. Je veux que les gens sachent que je peux survivre le cancer. » – Gini

 ​

Dès maintenant, vous pouvez vous assurer que tous les membres de notre communauté reçoivent les meilleurs soins possibles en faisant un don à la Fondation des Amis de l'Hôpital de Moncton. 

Pour faire un don à la campagne actuelle en l'honneur d'une personne que vous connaissez ou à qui vous voulez témoigner une reconnaissance spéciale - un être cher, un travailleur de première ligne, l'équipe de soins de santé, un bénévole - cliquez sur le bouton " Faire un don " ci-dessous. Sur la page "Montant du don", sélectionnez "Je soutiens : Campagne en cours".