Melanie

 

« Je n’avais que 26 ans. Vous entendez parler d’autres personnes qui ont fait un cancer, mais quand vous êtes jeune, vous ne pensez pas que cela vous arrivera.

 

Le tout a commencé quand je vivais en Angleterre : faiblesse, saignements de nez terribles, douleur dans le dos, gonflement… je ne pouvais pas beaucoup manger. J’ai ressenti ces symptômes pendant sept mois. Je suis le type de personne qui balaie les choses du revers de la main et qui espère que tout sera pour le mieux. J’ai cherché mes symptômes sur Google, ce qui est le pire que l’on puisse faire.

 

La tumeur que l’on a trouvée sur mon ovaire était de la taille d’un ballon de rugby – une tumeur germinale, soit une rare forme de cancer de l’ovaire à croissance rapide. Le chirurgien a enlevé un ovaire et une trompe de Fallope. Quelques semaines plus tard, j’ai commencé neuf semaines de chimiothérapie vigoureuse. La chimiothérapie en soi peut avoir une incidence sur la fertilité, je courrais donc le risque de ne pas pouvoir avoir d’enfants.  

 

J’ai déménagé au Canada, d’où vient mon conjoint. Nous nous sommes mariés, prêts à poursuivre notre chemin tout en réalisant qu’il se peut que nous n’ayons jamais d’enfants. Deux ans après la fin de ma chimiothérapie, j’ai fait un test de grossesse, et parce qu’un cancer de l’ovaire peut parfois produire de faux résultats positifs, j’ai pensé qu’il était possible que mon cancer soit revenu. Je me suis rendue à toute vitesse à l’Hôpital de Moncton, où une échographie a été réalisée et un petit battement de cœur a été entendu. 

 

Mon fils est né en pleine santé. Bien que je sois en rémission, je dois tout de même subir des tests de sang périodiques, des écographies et des tomodensitogrammes. Je suis également suivie par les meilleurs docteurs au monde, dont Dr Abdelsalam. Je suis chanceuse et vraiment privilégiée. » – Melanie

 ​

Dès maintenant, vous pouvez vous assurer que tous les membres de notre communauté reçoivent les meilleurs soins possibles en faisant un don à la Fondation des Amis de l'Hôpital de Moncton. 

Pour faire un don à la campagne actuelle en l'honneur d'une personne que vous connaissez ou à qui vous voulez témoigner une reconnaissance spéciale - un être cher, un travailleur de première ligne, l'équipe de soins de santé, un bénévole - cliquez sur le bouton " Faire un don " ci-dessous. Sur la page "Montant du don", sélectionnez "Je soutiens : Campagne en cours".